alwaysbb
► ch'nord, enfance, lagneaux, lens, liévin, lycée...

Les chiffres 2019 du SIDA dans les Hauts-de-France

Source : LA VOIX DU NORD Magalie Ghu | 30/11/2019

Un taux de dépistage stable

En 2018, le nombre de tests VIH effectués dans la région était de 71 pour 1 000 habitants, selon Santé publique France. Exactement comme en 2017. D'ailleurs, le taux régional est stable depuis 2006, là où le nombre de tests réalisés en France est, lui, en augmentation régulière depuis 2013 (+11%). Mais le taux des Hauts-de-France est somme toute très proche du taux national (76/1000 habitants) hors Ile-de-France*Le taux de dépistage en Ile-de-France était de 121/1000 habitants
En 2018, 5,80 millions de tests ont été réalisés en France. Pour autant, "le recours au dépistage du VIH reste très insuffisant", estime Santé publique France

Mais un taux de positifs plus bas qu'ailleurs

La région Hauts-de-France, avec 0,9 sérologie positive pour 1000 tests effectués, était en 2018 celle où la proportion de tests positifs était la plus faible après la Bourgogne Franche-Comté (0,8/1000). Elle enregistrait une légère baisse par rapport à 2017 (1/1000), mais ses taux étaient assez stables depuis 2003
Les taux nationaux ont connu, en revanche une baisse significative (-13% entre 2013 et 2018)
Mais avec une proportion de sérologies positives bien plus importante : 1,9/1000 si on y inclut celui de l'Ile-de-France, 1,2/1000 sans
Près de 6200 personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2018, soit une baisse de 7% par rapport à 2017. Dans la région, c'était le cas de 41 personnes/un million, un ratio là aussi stable mais bien inférieur au taux national (61/un million

Des hommes d'âge moyen

Dans la région, l'âge médian des cas découverts en 2018 était de 34 ans, avec une prépondérance, comme à l'échelle nationale, des 25-49 ans (62%). Sept fois sur dix, il s'agissait d'un homme. Les rapports homosexuels masculins représentaient le mode de contamination le plus fréquent (57%), contre 46% en France métropolitaine hors Ile-de-France.

La prise en charge dans les Hauts-de-France

En 2018, 4568 personnes, dont 42 enfants de moins de 15 ans, ont été suivies dans un des 14 centres de prise en charge des Hauts-de-france. 2667 l'ont été dans le Nord et 463 dans le Pas-de-Calais. 97,4% d'entre elles bénéficiaient d'un traitement antirétroviral.
Pour la première fois, la classe d'âge 50-59 ans est la plus représentée dans la région, témoignant de l'allongement de l'espérance de vie des personnes séropositives. La part des plus de 50 ans atteint 46% des patients

Les chiffres 2017 du SIDA dans le Nord / Pas-de-Calais

Source : LA VOIX DU NORD (Christian Vincent) - 01/12/2017

EN FRANCE en 2016

150 000 personnes vivent avec le VIH, 24 800 sans le savoir, 6000 ont découvert leur séropositivité
    Dans le NORD PAS-DE-CALAIS en 2016
  • le taux de patients sous traitement est de 97%*les patients traités ne sont plus contaminants lorsqu'ils ont une charge virale indétectable
  • Beaucoup des nouveaux patients dépistés VIH ont plus de 50 ans (1 sur 6)
Pour le dépistage, il y a les tests rapides mais aussi les centres d'information et de dépistage (Cegidd) à Lille, Roubaix, Tourcoing
pour info+ : carte des Cegidd
    Dans le NORD PAS-DE-CALAIS en 2016
  • 4 500 personnes sont suivies pour VIH dont 97% sous traitement
  • 25% ont plus de 50 ans - Il y a 69% d'hommes
  • Le rapport homosexuel est le mode de contamination le plus fréquent
  • ≈ 1 200 personnes ignorent leur infection
  • 200-300 nouvelles infections par an
  • 168 ont découvert leur séropositivité, 46% des diagnostics sont établis à un stade tardif de la maladie
  • Les autres infections sexuellement transmissibles sont en augmentation
  • 224 cas de syphilis (+15%, + que dans les autres régions) 183 cas de gonococcies (+76%)